Sélectionner une page

Imaginez-vous partir en vacances avec la voiture d’un inconnu, loger dans la maison d’un particulier, louer le vélo de votre voisin, échanger votre perceuse contre une montre, partager votre laveuse avec vos amis… Impensable ? Et pourtant, ce monde-là existe déjà sous le nom d’économie d’usage ou de fonctionnalité.

Apparu vers la fin du 20e siècle, le terme d’économie d’usage ou de fonctionnalité consiste à la substitution de la vente d’un produit par la vente de l’usage. La valeur du produit pour un consommateur réside dans la fonction, donc les bénéfices qu’apporte l’utilisation de celui-ci en réponse à son besoin, et non dans la possession du produit en question.

Ceci modifie les rapports de propriété.Par exemple : Pourquoi acheter une perceuse alors que j’ai accroché deux tableaux et construit un meuble Ikea en trois ans? L’intérêt de posséder doit-il primer sur sa seule fonction de percer ? Ne serait-il pas mieux d’en emprunter une ou d’en louer une ? La valeur produite ne repose plus sur sa valeur d’échange, mais sur sa valeur d’usage.


« Un jour nous regarderons le 20ème siècle et nous nous demanderons pourquoi nous possédions autant de choses », citait en mars 2011 le journaliste Bryan Walsh dans le Times.

 

Exemple de grandes entreprises :

  • Michelin ne vend plus ses pneus pour camion, mais propose une location des pneus avec une facturation au kilomètre.
  • Xerox ne vend pas d’imprimantes, mais facture des impressions. Ces deux entreprises ne vendent pas un produit, mais le service associé au produit.
Exemples d'application de l'économie d'usage - FABRIQUE_A

 Quels sont les impacts pour les entreprises :

  • une logistique mieux maitrisé (prix, disponibilité…)
  • une plus grande maitrise des cycles de vie
  • une meilleure compétitivité face à des produits low cost
  • une instauration d’une relation sur le long terme avec le client
  • une information plus précise sur l’utilisation des produits

Quels sont les impacts environnementaux :

  • L’augmentation de la durée de vie
  • L’économie sur la consommation des matières premières et d’énergie
  • La création d’emplois non délocalisables
  • L’amélioration du service pour le consommateur

L’économie d’usage permet également au particulier de devenir un acteur majeur de ce nouveau modèle économique. Comment rentabiliser ma voiture, une chambre en plus dans mon appartement, mes outils? Uber, Amigo Express, AirBnb, MaxLoc ont investi ce créneau en créant des plates-formes communautaires d’échanges de services.

L’économie d’usage amène de nouvelles innovations, change les modèles économiques pour assurer une nouvelle profitabilité et développe de nouvelles offres plus globales et compétitives.

Si vous aussi vous souhaitez appliquer l’économie d’usage dans le développement de votre entreprise, je vous propose de répondre à ces questions ci-dessous ::

  • Comment mieux maîtriser l’envolée des prix de l’énergie et des matières premières?
  • Comment restaurer mes marges avec un chiffre d’affaires en retrait?
  • Comment accroître mes marges face au low cost ?
  • Comment appréhender la baisse des revenus des ménages?
  • Comment faire face à la concurrence?
  • Comment concilier réussite économique, responsabilité écologique et responsabilité sociétale?

L’économie d’usage et de fonctionnalité vous apporte des réponses opérationnelles.

La FABRIQUE_A aborde l’économie d’usage comme une réponse au modèle « extraire, produire, consommer, jeter ». Nous souhaitons développer un réel écosystème Montréalais-Québécois avec une innovation plus collaborative où l’usage et la fonctionnalité deviennent les vecteurs d’une croissance durable.

.